Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
Randonnée Itinérante et Campagnarde en Pays Imerina La Manambolo, les Tsingy de Bemaraha et le Massif du Makay VOIR TOUS NOS VOYAGES
  • Arrivée des pirogues à Morondava      © Franck CHARTON | Photojournaliste            
  • Au coeur du massif du Makay       © Tamara TEISSEDRE PHILIP | Grang voyageur photographe            
  • Lémurien Fulvus, Tsingy de l'Ankarana<span class='cr'>© Franck CHARTON | Photojournaliste</span>            
  • Féérie des grès ruiniformes de l’Isalo      © Franck CHARTON | Photojournaliste            
  • Regards du Nord de Madagascar      © Henriette PALAVIOUX |  Grand voyageur photographe            
  • Soleil et brumes au levant sur le Tsara Noro      © Franck CHARTON | Photojournaliste            
  • Erosions spectaculaires d’Irodo, tsingy Rouge       © Franck CHARTON | Photojournaliste            
Arrivée des pirogues à Morondava      © Franck CHARTON | Photojournaliste Au coeur du massif du Makay       © Tamara TEISSEDRE PHILIP | Grang voyageur photographe Lémurien Fulvus, Tsingy de l'Ankarana<span class='cr'>© Franck CHARTON | Photojournaliste</span> Féérie des grès ruiniformes de l’Isalo      © Franck CHARTON | Photojournaliste Regards du Nord de Madagascar      © Henriette PALAVIOUX |  Grand voyageur photographe Soleil et brumes au levant sur le Tsara Noro      © Franck CHARTON | Photojournaliste Erosions spectaculaires d’Irodo, tsingy Rouge       © Franck CHARTON | Photojournaliste
Nos sélections de voyages programmés


ACTUALITÉS

Le baobab, l’arbre mythique de la nature malgache

Si l’on dénombre 8 espèces de baobabs sur la planète, 6 sont présentes uniquement à Madagascar.

Les baobabs malgaches sont un marqueur de cette extraordinaire biodiversité de la Grande Ile, à l’image de 80% de la faune et de la flore malgache.

Le baobab recèle encore beaucoup de mystères sur ses singularités biologiques. Il est étudié depuis 2 siècles par les botanistes, depuis Michel Adanson qui donna en 1749 au Sénégal son nom au genre Adansonia.


Tsingy, comme le tranchant d’une lame …

Les Tsingy, ils sont emblématiques des voyages à Madagascar. Marins ou terrestres, ces curiosités géologiques sont parmi les plus étonnantes de la planète. Omniprésentes dans l’Ouest de la Grande Ile, les Tsingy attisent la curiosité des voyageurs.

Les Tsingy de Bemaraha à l’ouest, de l’Ankarana dans la région nord où alors, plus difficile d’accès, de Namoroka au sud de Majunga offrent des paysages uniques et spectaculaires.
Ces isolats permettent aussi une belle découverte d’une faune et d’une flore spécifiques, voire endémiques. Des itinéraires ont été aménagés pour pouvoir découvrir ce monde particulier en tout sérénité.


AVIS DE PASSIONNÉ

Tamara, arpenteuse de beaux espaces
Il y a un certain nombre d’année, j’abordais à bord d’un boutre le nord de Madagascar par le canal du Mozambique, voyage extraordinaire et intemporel. De cette navigation, de ces rencontres sont nées de belles aventures à la « Corto Maltese » ou je mélangeais avec un plaisir immense cabotage, randonnées, nuits sous les étoiles sur le pont ou sur la plage. Cette région est passionnante, singulière. Elle est d’une diversité rare lorsque l’on va de Diego Suarez l’emblématique à Mahajanga la lumineuse, de la Côte de la Vanille sur l’océan Indien aux plages idylliques de l’ouest protégées par des massifs montagneux imposant. Les variations paysagères changent aux rythmes de la musique du Nord, rapides, endiablés et rond comme un salegy menant à la transe. Je ne peux que vous inviter au voyage …

MADAGASCAR EN IMAGES

La Traversée du Nord Makay
Cette belle traversée originale et très peu parcourue permet une approche en profondeur du massif ruiniforme du Makay. Dans cet environnement unique, notre progression à pied permet de s’imprégner d’une nature étonnante. Cette géomorphologie spectaculaire et inextricable a permis, au fond des canyons inexplorés, à des groupes d’animaux et de végétaux originels de se développer à l'écart du monde, au point d’enfanter de nouvelles espèces. Les lémuriens et la faune en général sont très présents dans ces forêts isolées. Nous les apercevons plus que nous les observons, peu habitués à la présence humaine.